La meilleure playlist d’un joueur de poker

La musique adoucit les mœurs, dit-on. Les artistes s’inspirent tous des aspects de la société dans laquelle ils vivent pour écrire et ainsi créer. Aujourd’hui, nous parlons chanson. Volontairement, nous avons pioché nos préférées qui abordent le poker dans des registres, des styles et des époques différentes. Ainsi, nous prouvons que le sujet du poker est loin d’être épuisé pour écrire des tubes, comme en témoignent les titres les plus influents d’aujourd’hui. Que vous soyez fan de variété française, de pop ou même de heavy metal, nous sommes sûrs que vous reconnaitrez chacun de ces hits !

Lady Gaga - Poker Face

On commence par le plus évident. Que vous l’aimiez ou pas, il faudrait avoir vécu dans une grotte la dernière décennie pour avoir loupé ce titre ! Il est resté en haut de tous les classements pendant des lustres. Le son pop a beaucoup plu, et pour beaucoup de fans actuels, c’est cette chanson qui a révélé la bizarre et excentrique Gaga. Le refrain, la chanteuse scande qu’on ne peut lire sa poker face, son visage est donc impassible et ne laisse rien paraître de ses réelles pensées. Le titre parle d’amour, de sexe et de jeu. Et surtout, de la triche et du mensonge. Le parallèle avec le poker est bien entendu sur le fait de bluffer. D’ailleurs, le clip de cette chanson a été tourné dans une villa très luxueuse, dont le propriétaire n’est autre que… Bwin Poker Island !

Charles Aznavour - Poker

Le monstre de la variété française était un véritable visionnaire. Ce titre sorti en 1952, raconte une partie de poker qui se déroule dans un tripot de son quartier. Le malheureux se fait plumer de son pactole, et après une nuit de jeu endiablé, les autorités les arrêtent et le narrateur, terrifié, avoue qu’il taquinait les cartes. Le commissaire le coupe dans son témoignage et lui dit qu’il ira en prison, mais qu’on l’affectera au département « des fiches », car là-bas « On prend les cartes, on regarde les cartes, on trie les cartes et on range les cartes », tout comme au poker finalement ! Cette chanson a été très populaire alors que le jeu éponyme n’avait pas encore embrassé le succès qu’on lui connaît aujourd’hui ! Un génie, on vous dit !

Patrick Bruel – J’te mentirais

Patrick est célèbre pour ses chansons, mais aussi pour sa passion du poker. On lui attribue même l’explosion du poker en France ! Il a gagné le titre de champion du monde en 1998 (décidément, une bonne année pour la France, cette année-là. Nous l’avons bien entendu inclus dans ce top, car le principe du poker est de mentir à ses adversaires. Ce titre est romantique et assez triste, puisqu’il relate les confessions d’un homme qui parle d’une autre femme à sa bien-aimée. Il déplore cet instant qui a détourné son cœur vers une autre et qui a brisé son histoire, malgré sa conviction que son couple était plus fort que tout. On vous avoue, la larmichette se pointe au coin de l’œil à chaque fois qu’on l’écoute. C’est bien plus marrant de mentir au poker ! On joue avec les cartes, mais pas avec les sentiments !

Katy Perry - Waking up in Vegas

La chanson commence dans une suite de malchances qui arrivent à Katy et son homme après une nuit de folie dans les casinos de Las Vegas. Non seulement le clip et la chanson se déroulent dans la capitale du jeu, mais on a choisi d’inclure ce titre dans notre playlist indispensable du joueur de poker, car quand on perd tout au poker, on se sent un peu vide, dégoûté de soi-même. La chanteuse bourrée d’humour raconte ce sentiment. Le clip est vraiment hilarant, et les paroles sont criantes de vérité ! Au début, elle raconte qu’ils ont besoin d’un taxi pour rentrer. Lui est ivre mort et elle est complètement fauchée, qu’elle a perdu sa fausse carte d’identité et que lui a perdu la clé du motel. Cette situation rocambolesque laisse ensuite libre cours à l’amertume de l’artiste pour son compagnon qu’elle blâme de tout ce qui est arrivé cette soirée-là, ils se sont mariés en éclair et elle lui reproche d’avoir été un peu trop « emporté » par l’excitation du jeu. À la fin, les deux amants terribles se retrouvent à être expédiés manu militari du luxueux hôtel qu’ils ont pris pour la nuit, et se retrouvent à la rue, dans leurs vêtements de soirée. Ils décident alors de jouer leur dernier penny dans une machine à sous d’une laverie en self-service un peu glauque… Si vous n’avez pas encore visionné ce clip, courez-y, il vaut sérieusement le détour !

Motörhead - Ace of Spades

Si tu aimes jouer, je suis ton homme. Tu perds, tu gagnes, c’est un peu la même chose pour moi. Voilà, le ton est donné ! Lemmy Kilmmister, le chanteur, qui nous a quittés dans les derniers jours de 2015, manque décidément cruellement à ce monde. Bon, son mode de vie en aurait empoisonné plus d’un en moins de 5 ans, mais le bon Lemmy, lui, est parti à presque 70 ans ! Cela ne veut pas dire qu’il faut fumer la vie par les deux bouts pour être cool, mais on lui doit un hommage pour son œuvre et son charisme au sein de Motörhead. Il nous a quand même offert un bijou de heavy-metal relatant l’enfer des jeux. Ace of Spades, traduit par « As de Pique » est assez violent et les paroles sont assez violentes en disant à l’auditeur « tu es né pour mourir, et le jeu est fait pour les idiots ». Chacun son opinion, on a envie de dire ! On a choisi ce monument parce que c’est Motörhead et même si on ne parle pas du poker là-dedans, on est clairement dans le thème du joueur qui flirte avec les limites du raisonnable… Comme au poker !

Vous voulez connaître d’autres anecdotes culturelles sur le poker ?

N’hésitez pas à consulter nos articles suivants :

Top Poker Rooms

JOUERRevue
JOUERRevue
JOUERRevue