Cephée : la révolution Heads-Up Limit Hold’em imbattable

C’est aux chercheurs de l’équipe de Groupe de Recherche du Poker de l’Université d’Alberta que l’ont doit ce nouveau logiciel qui permet de jouer un milliard de mains différentes. C’est plus de mains que des joueurs comme vous et moi ont été capables d’accomplir dans toute l’histoire de notre civilisation. Cette trouvaille nous a mis en alerte et nous nous sommes empressés de la partager avec vous. La porte vers le monde futur du poker en ligne porte un nom, c’est celui de : Céphée.

C’est fait avec Céphée

Céphée est le nom du logiciel inventé par les chercheurs de l’université d’Alberta au Canada. Ce logiciel révolutionnaire est nommé d’après un roi de la mythologie grecque ainsi que d’une constellation observable depuis le ciel des pays nordiques. En deux mois, les chercheurs ont réussi l’exploit de créer un logiciel capable de jouer plus d’un milliard de mains. C’est grâce à 4 000 processeurs informatiques que ces petits génies sont parvenus à accomplir le traitement de 6 milliards de mains par seconde.

C’est grâce à 4 000 processeurs informatiques que ces petits génies sont parvenus à accomplir le traitement de 6 milliards de mains par seconde.

D’après les inventeurs du logiciel, ce dernier frôle la perfection. Un des chercheurs s’est exprimé sur le forum TwoPlusTwo afin de nous apporter quelques éclairages sur les fonctionnalités du logiciel. Michael Johnson a déclaré : « Même si vous connaissiez la contre-stratégie parfaite contre Céphée, cela représenterait l’équivalent de 60 millions de jeux nécessaires afin de surmonter la variance et obtenir une chance de victoire avoisinant les 95%. Bien évidemment le logiciel n’est pas parfait et n’est donc pas à l’abri d’une défaillance dans son état actuel. Cependant, Céphée sera toujours plus proche de la perfection que la majorité des combinaisons qui pourront être établies par des êtres humains pendant une vie entière. » C’est un discours plus qu’ambitieux que nous a servi le chef de file de cette nouvelle technologie. Cependant, le débat journalistique nous l’impose: nous nous devons de donner la parole aux plus sceptiques vis-à-vis de cette nouvelle trouvaille.

Un mot des éternels dubitatifs

L’apparition de ce nouveau logiciel a fait couler énormément d’encre et a été le fruit de débats longs et tumultueux aussi bien du côté de la communauté des chercheurs, que de celle des joueurs. Les moins convaincus doutent profondément que le logiciel ait réussi à résoudre le jeu.

Le journaliste Chriss Hall, spécialisé dans le poker et affilié au journal britannique The Guardian, a eu l’opportunité d’affronter Céphée sur un échantillon comptant plus de 400 mains. Celui-ci a déclaré, à l’issue de sa partie: « Une des limites que j’ai pu observer lors de mes parties est celle de l’impossibilité pour la machine de pouvoir s’adapter aux changements de styles dans mon jeu. Cet élément crucial des parties de poker semble être un aspect qui pourrait causer l’échec du programme. »

Une fois avoir entendu les deux camps s’affronter pendant des heures, nous en sommes arrivés à la conclusion suivante : pourquoi donc vouloir absolument créer un logiciel qui soit imbattable ? L’essence même du jeu en ligne, son intérêt et l’adrénaline qu’il déclenche en nous, est généré par la probabilité d’une éventuelle victoire sur la machine et de remporter des gains. À quoi bon affronter une machine contre laquelle nous sommes d’ors et déjà sûrs de ne jamais gagner ? Nous vous laissons donc à ces questions qui nous turlupinent à l’annonce de ce tout nouveau logiciel.

Top Poker Rooms

JOUERRevue
JOUERRevue
JOUERRevue